Pourquoi et comment se préparer?

Le 25 mai 2019, avait lieu le 24HourProject; un défi de photographie de rue visant à documenter l’humanité. Chaque participant devait partager 1 photo par heure durant 24 heures, dans le but de ramasser des fonds au profit d’organisations non-gouvernementale (ONG) venant en aide à différentes populations dans le besoin.

Cette année, le thème était de mettre en valeur des histoires de femmes, afin de lutter contre les inégalités sociales.

Pourquoi participer?

Différentes raisons peuvent pousser les photographes émergents, aspirants photo-journalistes et autres narrateurs visuels à participer à ce genre de défi. Notamment:

  • Participer à un projet global et peut-être faire une différence;
  • Entrer en contact avec les gens, échanger et partager;
  • Améliorer ses compétences;
  • Sortir de sa zone de confort, se dépasser;
  • Mieux faire connaître les réalités qui nous entourent;
  • Sensibiliser le monde à différents problèmes mondiaux;
  • Mettre en avant la cause des femmes;
  • TÉMOIGNER.

Comment ça se passe?

L’équipement

Il n’existe pas de règle stricte concernant l’équipement. L’important, c’est d’utiliser un appareil photo avec lequel on se sent à l’aise. On peut très bien relever le défi grâce à son téléphone intelligent ou à une caméra compact. Plusieurs photographes professionnels le font.

L’idéal, c’est de choisir un objectif grand angle, afin de mettre en avant des gens dans un contexte précis. Les focales 35 et 50 mm permettent d’amener l’oeil au viseur et de composer rapidement parce qu’elles correspondent au champ de vision humain. C’est pourquoi les spécialistes de la photo de rue recommandent souvent ces optiques.

Le repérage des lieux

Une bonne part du défi est liée à la gestion du temps. N’oublions pas qu’il faut être en mesure de publier 1 photo par heure durant 24 heures. Tracer son itinéraire et repérer des lieux intéressants où les gens se rassemblent, particulièrement la nuit, facilite grandement l’atteinte de ses objectifs.

Notez qu’il n’y a pas de bonne ou de mauvaise photo. Surtout, ne supprimez pas une photo bien composée, mais qui présente un léger flou de bougé. Ça fait partie de l’histoire, dont la vôtre à travers cette expérience. Inspirez-vous en consultant des sites de streetphotographers professionnels, dont des ambassadeurs du projet tel que celui-ci.

La préparation physique et mentale

La semaine précédent l’événement, il faut dormir plus, bien manger et bien s’hydrater. Le jour de l’événement, enfilez vos souliers les plus confortables et des vêtements discrets. Surtout, ne surchargez pas votre sac-à-dos. Apportez de l’argent comptant, de l’eau et des collations.

Seul ou en groupe?

En fonction du pays dans lequel vous êtes situés, il peut être difficile de passer la nuit seule à se promener dans les rues sans crainte. Être accompagné peut faire une grosse différence, surtout quand la fatigue commence à se faire sentir.

Mon expérience 

C’était la première fois que je participais à ce défi. J’ai adoré l’expérience. Par contre, j’ai dû faire face à une gastro le jour précédent l’événement. Je n’ai donc pas eu la force d’effectuer un 24 heures, même si je m’y étais pourtant préparé durant plusieurs semaines. J’ai ainsi dû me contenter d’un 12 heures.

Par ailleurs, effectuer un 24 heures consécutifs n’est pas une obligation. Il est important de le préciser. Les organisateurs ne vous taperont pas sur les doigts si vous ne pouvez consacrer que quelques heures après le boulot à cette cause.

Sachez simplement que si vous souhaitez aller plus loin et éventuellement participer aux expositions qui seront organisées à travers le monde, une ou deux photos seulement ne vous permettront peut-être pas de bien faire le tour du sujet.

Quelques trucs…

Si vous habitez comme moi en Asie et que la barrière de la langue constitue un frein pour entrer facilement en contact avec les gens dans la rue, voici quelques trucs utiles:

  • Préparez un court message et écrivez-le sur un carton format carte d’affaire, afin d’expliquer ce que vous faites. Faites-vous aider par un ami avec la traduction au besoin;
  • Obtenez le consentement des gens et partagez les photos que vous prenez avec eux. Que ce soit par e-mail, par messenger ou via d’autres supports. Il est impératif de parler aux gens que l’on prend en photo;
  • Si vous possédez une petite caméra de type polaroid, apportez-la et offrez à vos sujets une photo on the spot, afin de démontrer vos bonnes intentions;
  • Profitez-en également pour partager vos réseaux sociaux à l’endos de vos  instantanées et invitez les gens à suivre le projet…;
  • Informez-vous sur le droit à l’image. En général, lorsqu’on ne fait pas d’usage commercial d’une photo, la diffusion ne pose pas de problème, mais certains pays sont plus restrictifs que d’autres lorsqu’on peut distinguer les visages, particulièrement ceux des enfants. Voir ce site pour plus de détails à ce sujet.

En espérant que vous relèverez le défi en 2020…

C’est un rendez-vous!

MAY

#24HourProject – #24hr19 – #24hr19_China – #24hr19_Shenzhen #mybest_of

24HOURPROJECT
24hr19_Shenzhen – Women hold up half of the sky

 

 

 

A propos de l’auteur MAY

Photographe freelance, expatriée à Shenzhen tout près de Hong Kong depuis 2016, je documente ma vie de famille et celles des gens de façon authentique et artistique. J'apprend le mandarin, je voyage, je fais des rencontres, je ris, je pleure; je découvre...

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s